Comment protéger écologiquement son jardin ?

Les refuges

Ils contribuent au maintien de la biodiversité des jardins en préservant l’équilibre écologique. Des zones refuges végétalisées (haies, plates bandes…) peuvent aussi fournir gite et couvert.

L’hôtel à insectes est utilisé comme refuge pour de nombreux insectes auxiliaires et/ou pollinisateurs : abeilles solitaires, coccinelles, chrysopes, …

Les nichoirs permettent le maintien des mésanges, prédateurs naturels des chenilles processionnaires.

Les auxiliaires : Une aide durable

Coccinelle

Chrysopes

Punaise Anthocoris

Ces insectes utiles permettent de lutter biologiquement contre les ravageurs.

Rondin pour chrysopes et
coccinelles

Nématodes

Pour lutter contre :
– le papillon du palmier
– les otiorhynques
– les mouches des
terreaux, …

Limiter la prolifération des ravageurs : le piégeage

Les pièges

Il existe deux types de pièges :
• Sélectifs : pièges à phéromones
(spécifiques) à entonnoirs ou delta,
écopièges, …
• Non sélectifs (souvent chromatiques) :
bols jaunes, plaques bleues engluées, …

Piège jaune englué contre divers insectes comme les aleurodes, la mouche des cerises, la mouche du brou de la noix, ….

Les pièges pour capturer les papillons :

  • Mineuse du marronnier
  • Pyrale du buis
  • Processionnaires du pin
  • Processionnaires du chêne

Eco-piège qui intercepte
les chenilles processionnaires du pin

Pour les jardins et espaces verts privés ou publics :

❖ Notre laboratoire fait une analyse et un diagnostic avec conseil associé
❖ nous vous proposons des réunions d’information sur les dangers sanitaires des végétaux
❖ Biova vous aide à protéger vos végétaux à l’aide de méthodes respectueuses de l’environnement
❖ notre équipe vous accompagnons dans votre projet de protection et/ou de conservation de la biodiversité