Les rencontres francophones sur les légumineuses! - Biova

fShare
0
Pin It

Mercredi 17 et jeudi 18 octobre se sont déroulées à Toulouse les rencontres francophones sur les légumineuses. Se fut l'occasion d'écouter des experts en génétique, agronomie, transformation et nutrition intéressés par le développement de la filière légumineuse.

 

En ce qui concerne l'alimentaiton humaine, l'accroissement de la consommation de légumineuses devrait pouvoir augmenter grâce à plusieurs facteurs:

- le tres bon équilibre en acides aminés procurés par une consommation combinée de légumineuses et de céréales.

- les technologies de transformation et les procédés de préparation, traditionnels, issus de l'industrie laitière ou plus innovants permettent d'améliorer la digestibilité des légumineuses.

- le travail des instituts techniques et des centres de recherche internationaux et nationaux développant des variétés résistantes aux différents stress biotiques et abiotiques permet d'envisager l'amélioration des rendements des légumineuses et la rentabilité des exploitations agricoles.

- l'associaton en culture ou en rotation d'une légumineuse et d'une céréale est un levier pour l'accroissement des rendements même si cette seule mesure ne permet pas de restaurer un sol dégradé. La présence dans son sol des bactéries associées aux légumineuses n'est pas garantie, les symbioses font intervenir un couple bactérie-plante bien spécifique. Dans les cas les moins favorables, une inoculation du sol (en un Rhizobium particulier par exemple) via les semences, ou sous une autre forme, est possible.

 

D'autre part, pour les agriculteurs travaillant la luzerne, une nouvelle machine a été présentée, elle permet de faire une récolte fractionnée. La fraction appauvrie en fibre pouvant rentrer dans l'alimentation de tous les animaux d'élevage, canards compris!

 

Enfin, ces rencontres nous on permis de mettre dans leurs contextes les demandes accrues d'agriculteurs et de coopératives pour des analyses sanitaires sur légumineuses à grains. Le tendance actuelle à l'agriculture territorialisée a un impact sur le developpement de nouvelle variétés en prenant en compte autant l'adaptation à l'environnement que les qualités intrinsèques de ces variétés. L'impact sur les semences est double. Il y a en France beaucoup plus de semences produites en local que dans les pays de l'afrique du nord et cette tendance devrait continuer de progresser. Cela implique un renforcement du contrôle sanitaire des semences pour garantir l'approvisionnement en semences saines. L'Ascochytose du pois chiche et la bruche de la lentille ont été évoquées comme problématiques majeures dans le sud-ouest. Nous travaillant dès à présent à proposer des méthodes performantes pour la recherche et le suivi de ces problématiques.

 

apercu poster biova rfl2

News Labo